RETOUR.png

Les fonds marins bercés par les courants s’animent doucement mais l’équilibre
qui règne ici est fragile. Une étendue de plastique croît de jour en jour
au détriment des habitants des lieux. Les sacs plastiques, trompeurs, se font
passer pour des méduses, appréciées des tortues. Personne n’y échappe car
même les petits poissons en ingèrent, puis les gros, puis les hommes…
Au travers de cette installation artistique, récupération et réemploi sont les
mots d’ordres, des emballages plastiques divers prennent alors vie.
Renaissance est un autoportrait à travers lequel l’humain se lie au végétal. La renaissance évoque un cycle, ici celui de la nature à laquelle l’homme est soumis. La matière organique de notre corps retournera tôt ou tard à la terre tout comme le végétal. La mort devient alors partie intégrante de la vie. Ce projet retranscrit un regard nouveau sur une nature qui m’inspire et m’offre la matière utile à mes créations. Celui-ci s’oppose à mes précédents projets plutôt dystopiques traitant du rapport de l’homme au numérique. L’optimisme prend alors le dessus, les yeux clos peuvent évoquer le rêve. Est-ce le rêve d’un futur où l’Homme aurait retrouvé sa place dans la nature?

Paul Couturier / Biiom - biiom@outlook.com