RETOUR.png
7ème Continent
Installation en mouvement à base de déchets plastiques divers
2017

Les fonds marins bercés par les courants s’animent doucement mais l’équilibre
qui règne ici est fragile. Une étendue de plastique croît de jour en jour
au détriment des habitants des lieux. Les sacs plastiques, trompeurs, se font
passer pour des méduses, appréciées des tortues. Personne n’y échappe car
même les petits poissons en ingèrent, puis les gros, puis les hommes…
Au travers de cette installation artistique, récupération et réemploi sont les
mots d’ordres, des emballages plastiques divers prennent alors vie.
Telle une planète entièrement artificialisée cette sphère composée de vis, de rebuts électroniques et d'aluminium scintille sous la lumière. Imaginons la Lune recouverte d'antennes, panneaux solaires et autres relais nécessaires au bon fonctionnement de nos appareils électroniques de plus en plus connectés.

Avec ses allures de boule à facette, elle n'apparaît pas si festive. Ses aspérités lui donnent une allure de virus.

L'homme serait-il un virus pour son propre environnement? Après tout, ces petits êtres mal-aimés restent nos lointains cousins...

Paul Couturier / Biiom - biiom@outlook.com